Accueil / Etudes de Cas / L'email n'est pas mort !

Tout spécialement pour vous un tour d’horizon en 6 points pour vous guider dans la mise en place de votre campagne d’emailing. L’email a encore de beaux jours devant lui et reste le moyen le plus efficace pour communiquer avec ses prospects. Il a évolué dans sa forme et dans son fond pour s’adapter aux nouvelles pratiques des utilisateurs.

« L’email marketing est 40 fois plus efficace pour acquérir de nouveaux clients que Facebook ou Twitter(1)»

#1 Le Responsive* : obligatoire aujourd’hui

« 53% des emails sont ouverts sur mobile (2) »

Envoyer des emails responsive est donc aujourd’hui indispensable. Le mobile a en effet modifié les attentes de l’utilisateur qui veut pouvoir lire correctement ses mails sur son mobile.
Pour satisfaire ses utilisateurs et avoir un minimum d’impact, il est donc nécessaire de « penser » le mail pour le mobile.

« 50% des personnes supprimeront un email qui ne sera pas rendu correctement sur leur téléphone mobile ou tablette(3)»

*Le responsive permet au mail de s’adapter automatiquement à la taille de l’écran du terminal (ordinateur, tablette, smartphone,..)

 

#2 La fréquence d’envoi

Une personne sur deux trouve que l’envoi de mail trop fréquent est pénible. Un envoi par semaine semble correspondre aux attentes des abonnés.

Il est important également de bien choisir le jour et l’heure d’envoi du mail. Les études sont assez contradictoires à ce sujet mais nous pouvons quand même nous appuyer sur quelques chiffres.
«Les ¾ des professionnels consultent leurs mails vers 10h le matin ou entre 15h et 16h l’après-midi(4), un envoi pendant le week-end est à éviter au risque de terminer à la poubelle le lundi matin.

« Les jours de semaine (lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi) montrent plus d’engagement que ceux du week-end : ils représentent 85% des ouvertures et 95% des clics de la semaine entière(5)».

 

#3 Travailler le contenu

Une grande majorité des mails étant lus sur mobile avec une taille d’écran réduite, le contenu du mail est donc très important. Avant la réalisation de votre campagne d’emailing, il faut définir vos messages clés ainsi plus le mail sera concis plus il entrera directement dans le vif du sujet. Les abonnés ont peu de temps à consacrer aux messages, seules les premières lignes du message sont visibles. Privilégiez des textes courts et un bouton d’action visible.

 

#4 L’objet du mail

Afin d’améliorer son taux d’ouverture il est important de bien penser l’objet de son message. L’objet reste l’élément clé car c’est la première chose que vos destinataires vont lire.

« Selon un rapport Adestra, les objets d’email qui contiennent des champs personnalisés ont 22,2% de chance en plus d’être ouverts que les autres. »

Les objets de message les plus efficaces sont ceux qui utilisent peu de mots, ils captent plus facilement l’attention des destinataires, les objets contenant entre 6 et 10 mots sont les plus performants. 

 

#5 Le pré-header

Le pré-header utilise la première ligne du corps du mail et se place sous l’objet dans l’aperçu de mail en boite de réception. La plupart du temps, le pré-header est utilisé pour « Voir cet email dans mon navigateur » ou « Si ce message ne s’affiche pas correctement, cliquez-ici », …

Ne pas négliger ce pré-header car il est considéré comme un second objet du message. Il permet de donner un aperçu du message et inciter l’utilisateur à ouvrir le mail. Il est conseillé d’écrire de pré-header courts (entre 40 et 70 caractères), idéalement le pré-header complète l’objet du mail.

 

#6 Optimiser la délivrabilité et éviter de tomber dans les spams

« Selon ReturnPath, acteur incontournable dans le secteur de l’emailing et de la délivrabilité, le taux moyen de placement en boite de réception en France est de 82% en 2017 »

Nous ne parlerons pas ici de l’aspect technique (adresses emails erronées, protocoles d’identification…) mais plutôt de l’aspect fonctionnel.

Pour assurer la bonne réception de votre message, éviter les spams words, mots considérés comme « indésirables » par les webmails : jeu, argent, promotion, gratuit, …
Une liste est disponible ici : http://www.emailstrategie.com/2017/08/18/blog/la-liste-des-spamwords-a-eviter/.
Eviter également les majuscules dans l’objet et faire attention à la ponctuation.

Soigner le code html, le html est le langage utilisé pour mettre en forme les mails, dont la fameuse balise « alt » des images qui est le texte qui est affiché à la place de l’image si celle-ci rencontre un problème d’affichage. Cela est d’autant plus important que la plupart des services messageries désactivent les images par défaut.

Eviter d’envoyer votre emailing à des personnes qui ne se sont pas inscrites à votre base d’envoi.

La réactivité des destinataires est également un facteur important, envoyez le mail à un moment où celui-ci aura le plus de chance d’être ouvert rapidement.

Sources :

(1) http://www.formation-en-emailing.fr/37-statistiques-email-marketing-a-connaitre/
(2) Campaign Monitor
(3) mapp.com 
(4) https://fr.sendinblue.com/blog/meilleure-heure-campagnes-emailing/
(5) https://fr.sendinblue.com/blog/meilleure-heure-campagnes-emailing/

 

Sylvina Rys

Chef de projet web

s.rys@clq-group.com

Partager cet article