Accueil / Etudes de Cas / Rédiger un bon cahier des charges pour votre site web

On ne part pas à la guerre sans plan de bataille !

Très souvent, lors d’un projet de création ou de refonte d’un site Internet, nous sommes pressés par le temps. La phase de rédaction d’un cahier des charges est alors oubliée ou survolée : manque de temps et parfois de connaissances. Pourtant, cet exercice est indispensable à la réussite !

Qu'est-ce qu'un cahier des charges ?


Le cahier des charges, fréquemment appelé CDC, est LE document qui va vous permettre d’expliquer votre projet dans son ensemble. Il définit clairement les objectifs, vos attentes, les contraintes et les enjeux de votre projet.  Il ne va pas vous demander de compétences techniques particulières. Il est là pour que vous puissiez décrire votre projet. Il correspond à ce qui doit être fait et reflète la vision utilisateur.
Attention : Ne pas confondre le Cahier des charges (CDC) et le Cahier des spécifications fonctionnelles et techniques, qui est un autre document qui viendra traduire le CDC en termes plus techniques et sera rédigé par votre agence web.

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement !


Les fonctions du cahier des charges sont nombreuses :

  • permettre à celui qui développera le site de comprendre vos attentes
  • permettre de recevoir des devis précis
  • comparer les réponses reçues sur une même base
  • aider à avoir une vision claire de votre projet

Les 13 commandements du bon cahier des charges web

Voici un exemple de structure de cahier des charges reprenant les points importants, à vous de vous l’approprier et de l’adapter à votre projet.

  1. Présentation de votre entreprise : cela permet au prestataire de mieux vous connaître et de comprendre les challenges et les objectifs auxquels votre projet doit répondre.
  2. Contact : les différentes personnes impliquées dans le projet (email, nom et prénom, téléphone) et leur rôle.
  3. Les objectifs de votre site ou de votre refonte : Quels sont les objectifs que vous cherchez à atteindre ? Si vous souhaiter refondre votre site actuel, identifier les problèmes. Parlez aussi de vos objectifs stratégiques : communiquer, informer ? Fidéliser ? Développer un espace membre ?…
  4. Décrivez votre cible : Qui visite votre site ou qui visitera votre site ? Prospect, client, annonceur ? Il faut être précis car cette étape permet d’identifier ce que vos visiteurs viennent chercher sur votre site, ou ce que vous voulez qu’ils fassent facilement
  5. Si vous avez déjà un site : Faites un état des lieux de ce qu’il faut améliorer, modifier ou ajouter. Souhaitez-vous repartir de zéro ou travailler l’existant
  6. Concurrence et inspiration : Listez vos concurrents et donnez vos sources d’inspiration qu’elles soient dans votre domaine ou complétement à l’opposer. Détaillez ce que vous aimez ou n’aimez pas et pourquoi.
  7. Structure & Contenu : La structure est souvent appelée arborescence, il s’agit de définir la structure du site, les pages et leur agencement. Estimez le nombre de page que va contenir votre site, leur fonctionnement, les contenus qu’elles vont contenir (vidéo, pdf, slider, blog, formulaire de contact, …)
  8. Fonctionnalités : Décrivez les fonctionnalités de votre site, multilingue, responsive, moteur de recherche, analytics, newsletter …… Prenez le temps de détailler les fonctionnements particuliers de votre site afin que le prestataire ait précisément en tête ce que vous vous avez en tête. Un nombre élevé de fonctionnalité peut faire très vite augmenter le prix, dans ce cas vous pouvez les classer par catégorie : les indispensables, celles qu’on aimerait avoir, et les plus afin d’avoir un devis à « tiroirs ».
  9. Prestations attendues : Dans cette partie vous pourrez décrire ce que vous attendez du prestataire et éventuellement ce que vous réaliserez en interne. Par exemple une prestation de développement unique ou développement et design, ...
  10. Cadre technique : Attentes et besoins particuliers pour le cadre technique du futur site ? Langage de développement ? Développement personnalisé ? Utiliser Worpdress, Drupal, ou un autre Content Management System (CMS) ? Le site doit-il être optimisé pour la lecture sur mobile et tablette ? Sécurité ? Accessibilité aux personnes atteinte d’un handicap ?
  11. Hébergement et sécurité : Qui va héberger votre site ? le nom de domaine ? Y aura-t-il des adresses mail associées ? Votre site a-t-il besoin de norme de sécurité précise ?
  12. Budget et planning : Le budget fait souvent grincer des dents et n’est pas indiqué mais annoncer votre budget va permettre au prestataire de voir ce qu’il est possible de faire dans votre fourchette de budget. Dites à quel moment vous souhaitez que votre projet soit en ligne, quels seront les étapes de validation, qui valide quoi et quand ? …. Le planning va permettre au prestataire de définir si le projet est réalisable dans le temps donné.
  13. Format de la réponse attendue par le prestataire : Précisez vos attentes quant à la réponse. Date limite ? Contexte (appel d’offre) ? La personne à contacter ? 

Manque de temps ? Pas envie ? 

Appelez-nous !
 

Syvina Rys

Chef de projet web

s.rys@clq-group.com

Partager cet article